Comment identifier les verrues génitales ?

Les verrues génitales sont des excroissances qui apparaissent sur les organes génitaux. Il s'agit d'une infection sexuellement transmissible causée par une des souches du papilloma virus humain. Ce virus est à l’origine de tous les types de verrue.  Les verrues génitales peuvent entraîner, douleur, inconfort et des démangeaisons. Elles sont particulièrement dangereuses pour les femmes parce que certains types de virus sont responsable du cancer du col de l'utérus. Les hommes et les femmes peuvent être concerné par les verrues génitales.

Quels sont les symptômes des verrues génitales ?

Les verrues génitales sont transmises par l'activité sexuelle. La verrue ne se développe pas immédiatement mais plusieurs semaines ou mois après l'infection. De plus, les verrues génitales ne sont pas toujours visibles à l'œil nu. Elles peuvent être très petites et on la couleur de la peau ou elles sont légèrement plus foncées. Le dessus de la verrue peut ressembler à un chou-fleur et peut être lisse ou légèrement bosselé. Chez les hommes les verrues génitales peuvent apparaître sur la verge, le scrotum, l’aine ou les cuisses. Chez les femmes le vagin est le plus souvent concernée.

Si les verrues génitales se propagent, elles peuvent devenir douloureuse.

Quelles sont les causes des verrues génitales ?

La plupart des cas de verrues génitales sont causés par le HPV. Il y a 30 à 40 souches de ce virus qui affectent spécifiquement les organes génitaux, mais seulement quelques-unes de ces souches causent des verrues génitales. En fait, le HPV est tellement répandu que la plupart des personnes sexuellement actives l'attrape à un moment donné. Cependant, le virus n'entraîne pas toujours l’apparition de verrues génitales. Dans la plupart des cas, le virus disparaît de lui-même sans causer de problèmes de santé.

Les verrues génitales sont causées par des souches de HPV qui diffèrent des souches qui causent des verrues sur les mains ou d'autres parties du corps. Une verrue ne peut pas se propager de la main aux parties génitales, et vice versa.

Quelles sont les complications possibles ?

Le HPV est la principale cause de cancer du col de l'utérus. Elle peut aussi causer des changements précancéreux dans les cellules du col de l'utérus, ce qu'on appelle dysplasie. D'autres types de HPV peuvent également causer le cancer de la vulve, qui sont les organes génitaux externes des femmes. Ils peuvent aussi favoriser le cancer du pénis.

Comment diagnostique-t-on les verrues génitales ?

Pour diagnostiquer cette infection, votre médecin vous posera des questions sur votre santé et vos antécédents sexuels. Votre médecin effectuera également un examen physique de toutes les zones où vous soupçonnez la présence de verrues.

Puisque les verrues peuvent se former profondément à l'intérieur du corps d'une femme, votre médecin peut avoir besoin de faire un examen pelvien. Votre médecin peut aussi faire un test Pap, qui consiste à prélever des cellules du col de l'utérus à l'aide d'un écouvillon. Ces cellules peuvent ensuite être testées pour détecter la présence du virus. Certains types de HPV peuvent causer des résultats anormaux lors d'un test Pap, ce qui peut indiquer des changements précancéreux.

Comment traite-t-on les verrues génitales ?

Bien que les verrues génitales visibles disparaissent souvent avec le temps, le virus peut rester dans la circulation sanguine. Cela signifie que vous pouvez avoir plusieurs éruptions au cours de votre vie. Il est donc important de prendre en compte les symptômes, pour éviter de transmettre le virus à d'autres personnes. Ceci dit, les verrues génitales peuvent être transmises à d'autres personnes même s'il n'y a pas de verrues visibles ou d'autres symptômes.

Vous pouvez traiter les verrues génitales pour soulager les symptômes douloureux ou pour minimiser leur apparence. Votre médecin peut prescrire des traitements topiques contre les verrues. Si les verrues visibles ne disparaissent pas avec le temps, il se peut que vous ayez besoin d'une intervention chirurgicale mineure pour les enlever. Votre médecin peut aussi enlever les verrues grâce à l’électrocautérisation, la cryochirurgie ; le traitement au laser ou par injections d'interféron.

Les femmes peuvent avoir besoin de subir un test Pap tous les trois à six mois après leur traitement initial. Cela permet à votre médecin de surveiller tout changement. La surveillance est importante parce que le risque de cancer du col de l'utérus peut être plus élevé.

Remèdes maison  ou de grand-mère contre les verrues génitales

Vous ne devriez pas utiliser les traitements en vente libre pour les verrues génitales. L'utilisation des mauvais traitements peut faire plus de mal que de bien. Quelques remèdes à la maison sont vantés comme utiles dans le traitement des verrues génitales, mais ils n’ont pas d’effet. Evitez les traitements anti-verrue à base d’ail ou de plante. Consultez toujours votre médecin avant d'essayer un remède maison. Si vous pensez avoir des verrues génitales, parlez-en à votre médecin. Il pourra déterminer si vous avez des verrues et quelles sont vos meilleures options de traitement.

Comment prévenir les verrues génitales

Les vaccins contre le HPV peuvent protéger les hommes et les femmes contre les souches les plus courantes de virus qui causent les verrues génitales. Ils peuvent également protéger contre les souches liées au cancer du col de l'utérus.