Les plantes contre les verrues

Les verrues apparaissent le plus souvent au niveau des pieds ou des doigts. Lorsque celle-ci est placée sous le pied on parle alors de verrue plantaire. Ces excroissances de peau résultent d’une infection par le papillomavirus. Bien que les verrues disparaissent de façon naturelle, il peut être intéressant de les traiter ne serait-ce que d’un point de vue esthétique. Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir recours à des médicaments ou des produits chimique plus ou moins agressif.  Il existe en effet, une plante contre les verrues.

Cette plante, dont le nom scientifique est la chélidoine est considérée par la plupart des jardiniers comme une mauvaise herbe à éliminer. On peut la trouver très facilement à l’état naturel dans nos régions. Avec sa fleur jaunes typique et ces feuilles qui ont une forme caractéristique, elle est très facile à reconnaitre.

chélidoine

La sève contenu à  l’intérieur de cette plante se révèle être un puissant anti verrue naturel. Il faut récupérer ce jus de chélidoine de couleur orangé et l’étalez sur la verrue à traiter.

Comment utiliser la plante verrue ?

Il faut d’abord trouver un endroit ou la chélidoine pousse abondamment et naturellement. A défaut, il est possible d’acheter dans le commerce un extrait de sève de chélidoine.  Appliquer tous les jours un peu du suc de cette plante sur votre verrue puis recouvrez avec un pansement que vous changerez le lendemain. Vous pouvez utiliser une compresse pour faciliter l’application. Le pansement permet d’étouffer la verrue et de masque l’odeur de la chélidoine qui n’est pas très agréable. Au bout de quelques semaines, votre verrue devrait avoir disparu.

Comme pour tout produit actif, il y a quelques précautions d’emplois à respecter avec l’herbe à verrue:

  •  N’ingérez pas directement la sève.
  •  N’appliquer pas  celle-ci sur une autre partie de votre corps.

Comment fonctionne la chélidoine ?

Les spécialistes se sont aperçu que la sève de l’herbe à verrue contenait de la coptisine. Cette substance à la particularité de freiner la multiplication des cellules contaminées par le virus HPV. Celui-ci ne peut plus se reproduire et fini par s’éliminer entrainant la régression puis la disparition de la verrue. Cependant les dermatologues ont constaté que la plante à verrue ne fonctionne pas systématiquement. En cas de résistance, un autre traitement sera à envisager.

Les autres plantes anti verrue

Plus connu et plus facile à trouver le pissenlit fait aussi partie des plantes aux propriétés anti-verrues. Arrachez quelques pissenlits puis briser leur tige et en pressant légèrement récupérer la sève de couleur blanche sur une compresse stérile. Comme pour la chélidoine, il faut appliquer et recouvrir la verrue. Il faut savoir que comme le composé contre les verrues du pissenlit étant moins actif que celui de l’herbe à verrue le traitement sera plus long.

Il existe également d’autres moyens naturels d’élimination des verrues. On préconise l’utilisation d’ail, de jus de citron ou encore de faire tremper la verrue dans du lait tiède. Cependant aucune preuve factuelle de l’efficacité de ces recettes n’existe.